"Une voix a la capacité de traverser l'espace et le temps.
Elle a également le don de nous mettre en relation avec l'ÊTRE.
Intériorisation, don de soi, inconscient en liberté, intention:
Voici les secrets d'une improvisation vocale réussie"

   









------------------- Concert d'Improvisation à la Chapelle St Michel de CAUX (CH) Aout 2015 --------------

                                    Françoise SOLOMIAC: voix du chant et de la parole, percussions





Que je chante et que j’exprime la douleur qui me tourmente

Et il me semble qu’elle devient une eau qui apaise le feu en moi

Quarante fontaines et soixante-deux puits ne peuvent éteindre

Le feu qui flambe dans les tréfonds de mon cœur [1][1] Cornaros V., Erotocritos, trad. Marguerite Papazoglou...

Vintsentzos CORNAROS, poète crétois du XVIIesiècle, ?rotocritos



Le chant est composé de trois éléments : texte, voix et mélodie. Quel élément porte l’émotion et à quel degré ? Souvent la thématique du texte mis en musique – le poème lui-même – est déjà fortement chargée affectivement. Dans les anthologies de chants populaires de diverses cultures [6][6] Voir par exemple Colet H., Chants et Chansons populaires..., ces derniers sont souvent « catégorisés » en chapitres, selon le contenu de leur texte. Nous pouvons remarquer alors qu’une grande partie de ces « catégories » représentent des chansons qui expriment un état d’âme à travers leurs vers : berceuses, chants d’amour, de deuil, d’éloignement – voire même de chants historiques liés à la mémoire d’un événement historique qui a fortement marqué le sentiment collectif [7][7] Voir par exemple les Thinoi (lamentations) sur la chute....

5

Se pose alors la question suivante : pourquoi mettre en musique le texte ? Ne suffirait-il pas de réciter le poème ? Le chant rajoute au poème la mélodie, chantée par la voix humaine, et celle-ci se charge d’un message émotionnel qui ne passe pas par les mots et donc le sens. Elle vient souligner, servir le texte et même parfois le dépasser, pour transmettre un état d’âme pur. Ainsi, la combinaison du sens (texte) et de l’affect (mélodie et souvent aussi texte) donne au chant un pouvoir expressif unique, utilisé dans toutes les civilisations et toutes les époques.


AUSSI


Lorsque nous acquérons la possibilité de nuancer notre voix parlée de chaque émotion et de manière maitrisée, au service de l'impact que nous souhaitons produire, du lien que nous souhaitons tisser avec l'autre, les autres, c'est comme si émanait de nous un chant irrésistible qui attracte tous ceux qui l'entendent et ne peuvent plus ne pas l'écouter ni le suivre....



"Françoise, il n'y a pas 2mn que tu nous parles que nous sommes déjà plongés dans une forme exceptionnelle de transe! Comment ne pas te suivre?"  Noelle DEMURAT


" Que tu chantes ou que tu parles, à chaque fois tu berces une partie féminine en moi, que je ne peux plus ignorer. C'est comme un rappel à l'ordre, ou plutôt une remise en ordre. Impressionnant...."   Aude Bartoly


" J'ai compris cette idée d'autorité naturelle. C'est puissant et serein à la fois. "  Gabriel Tavaude


" Ne vous arrêtez jamais ni de parler ni de chanter. Vous avez là un pouvoir inoui! La puissance d'une douce fermeté associée à un humour désopilant!"  Yves Machietto

     

" J'ai baigné dans une arche lumineuse incroyablement douce, fine, caressante..... Lorsque tu es devant ton clavier, une source t'anime qui crée un réseau sonore exquis à mes oreilles, je sens mon coeur bercé et rasséréné, mon corps là et ne me gêne plus: douleurs envolées. Et le plus merveilleux, cet état reste en moi plusieurs jours. Un don françoise?  Christiane Remote


"Françoise, je garde dans mon coeur cette soirée dans mon salon, au-dessus du lac Léman, où tu as bien voulu improviser sur mon piano et avec ta voix, pour la Paix. Combien tu nous as ému, Jacqueline et moi.

Nous rejoindras-tu à Cochabamba? Térésa LAREDO