Si vous deviez définir l'état d'être heureux, que diriez-vous ? Prenez quelques secondes avant de lire la suite.

 

Pour moi, être heureux, c'est une attitude, un état d'esprit.

Une attitude face à la vie qui permet l'accueil et la traversée de tout évènement extérieur en conservant son point de stabilité.

Et qui favorise le désir et la mise en marche vers la réalisation du désir.

 

Être heureux n'est pas un chemin, plutôt une manière de marcher, au quotidien, sur le chemin de sa vie: de pas en pas, effectués avec à chaque fois un peu plus de conscience, de confiance et de maturité: permettre à l'avenir d'être.

 

Quelle attitude veux-je avoir? Car j'ai le choix.

Sur quoi vais-je porter mon attention? Hier? Demain? Ce qui ne va pas? Dans le monde? Dans ma vie? Ce qui est bon et beau?

Et aujourd'hui? Là? Maintenant? Que veux-je éprouver? Colère, Chagrin, Rancœur ou gratitude...?

Et mon pouvoir de Vie, qu'en ai-je fait?

 

"Ecoute...l'oiseau, regarde, là, la rose et ce parfum de chèvrefeuille, respire, respire le chant de l'oiseau, remplis-en ton cœur , respire la rose, sens ta poitrine se soulever, et cette odeur enivrante, garde-là à l'orée de tes narines, retiens-là, ferme les yeux...

"Tic-Toc", le bonheur frappe à ta porte.

Sois heureux ami, remplis-toi de toi-même et respire, hume, caresse, effleure, sens, ressens, pose et dépose.....Vis! Sois!

 

 Et quand tu ne le peux, alors, "Viens t'assoir"

                                                          

 

Et quand c'est trop, vraiment trop, trop dur, trop douloureux, trop mal à ta vie, et que ton entourage est impuissant face à ton mal-être, alors, ose, viens faire quelques séances d'accompagnement.               Juste le temps qu'il te faudra pour te retrouver en toi-même, car là est ton point de stabilité , à partir duquel tu donneras un nouvel essor à ta vie.

 

 

 

 BURN OUT





Bore-out


10 signes qui prouvent que votre travail vous ennuie


Moins connu que le External link opens in new tab or windowBurn-out (l’épuisement professionnel par l’excès de travail), le Bore-out est le syndrome de l’épuisement professionnel par l’ennui. Oui, il est possible d’être épuisé d’ennui. C’est Peter Werder et Philippe Rothlin qui ont posé un nom sur ce trouble en 2007.

Le Bore-out serait d’ailleurs plus fréquent que le Burn-out, mais beaucoup moins pris au sérieux.

Pourquoi ? Peut-être parce que dans une société comme la nôtre où il est bien vu d’être débordé et de rester tard au bureau, avouer qu’on s’ennuie au travail est une honte.

Pourtant, selon un article nommé « Bored to death » paru dans l’External link opens in new tab or windowInternational Journal of Epidemiology d’Oxford en 2010, les personnes qui s’ennuient au travail ont presque trois fois plus de chance de contracter une External link opens in new tab or windowmaladie cardio-vasculaire que les autres. Sans parler de la External link opens in new tab or windowdépression, de la fatigue, du External link opens in new tab or windowstress et du External link opens in new tab or windowmanque d’estime de soi

Mais comment savoir si vous êtes sur le point de faire un Bore-out ?

1. Vous ne vous sentez plus concerné par ce que vous faites.

2. Des tâches que vous preniez plaisir à effectuer vous ennuient.

3. Vous êtes distrait par tout et n’importe quoi.

4. Absolument rien dans votre travail ne représente un challenge, si ce n’est vous lever le matin pour y aller.

5. Vous regardez plus souvent Facebook que vos emails professionnels.

6. Vous rêvez du vendredi soir dès le lundi matin.

7. Vous avez l’impression de stagner dans votre emploi depuis longtemps.

8. Vous oubliez tout le temps ce que vous avez à faire.

9. Vous passez régulièrement du temps à faire autre chose que votre travail, comme du shopping on-line.

10. Vous êtes plus lent et pourtant, vous faites des erreurs.